Actulités du site.

 

La librairie VIGNA.

 

Photod : salle 1-1 , salle 1-2 , salle 1-3 , salle 2-1 , salle 2-2 .

 

Depuis 2011, date d’ouverture de notre librairie-bouquinerie consacrée aux cultures LGBTQI+, nous avons régulièrement organisé des expositions documentaires sur nos sujets.
Nous avons le plaisir de partager avec vous les informations concernant l’exposition en cours : Guillaume DUSTAN et le Rayon (jusqu’au 15 mars 2022).
Amicalement
Françoise et Marie-Hélène / Librairie Vigna 3 rue Delille 06000 Nice. France

Depuis le 17 Novembre, la librairie Vigna propose une exposition autour de Guillaume Dustan et de l’aventure éditoriale du Rayon chez Balland (1999-2003).

Haut fonctionnaire, écrivain, éditeur et vidéaste, mais aussi personnalité médiatique et polémique, Guillaume Dustan (1965-2005) est mort à 39 ans d’une overdose de médicaments destinés à contrer les effets du VIH.

Dans ses livres, Dustan pratique une auto-fiction crue et brute, qualifiée par lui-même de porno-fiction, où sa vie, ses amours et ses expériences sexuelles deviennent matière politique.
Parallèlement à son œuvre littéraire, Guillaume Dustan a tenu un journal filmé. Pendant le festival de vidéo OVNI (qui s’est tenu à Nice du 17 Novembre au 5 décembre), et grâce au précieux concours de Julien Laugier, Pascaline Morincôme et Olga Rozenblum, la librairie a proposé la projection de " montre † lèvres ". Le dernier film de Guillaume Dustan, le seul de 2004, tourné à son retour de Douai, où l’on ne distingue plus que des ombres, des pieds, et des halos de lumière, parvient en ne montrant presque rien à dévoiler la fragilité et la vulnérabilité des choses et du temps…

En tant qu’éditeur, Guillaume Dustan a créé la première (et pour le moment la seule) collection consacrée à l’homosexualité publiée au sein d’une maison généraliste, avec l’ambition de donner de la visibilité à une culture homosexuelle populaire et subversive.  Il ne s’agissait pas de promouvoir l'homosexualité auprès d'un public hétéro, mais plutôt de répondre à une certaine intelligentsia homosexuelle installée, ceux que Dustan appelait les «pédales homophobes de droite».  
En 2013, à l’occasion de la réédition des œuvres complètes de Dustan, Virgine Despentes écrivait : « Tout y est. Mauvaise humeur, consumérisme qu’on croyait cool, techno, jouissances à la chaîne, Madonna, Minitel, ecstasy, obsession pour les fringues, politiques identitaires, alcools blancs et pharmacopée. » Et aussi, bien sûr, la présence obsédante du SIDA et de la mort annoncée. C’est la matière première des livres de Dustan, et c’est aussi tout cela qu’on retrouve dans les livres publiés au Rayon.
Le Rayon Gay, devenu très vite "le Rayon", est une entreprise unique, qui a réuni de jeunes auteurs gays, des filles hétéros-friendly et des essais lesbi-queer. (On y trouve Preciado, Bourcier, Wittig, Dorothy Allison…), dessinant le portrait décalé d’une certaine France des années 90/2000, et jetant les bases d’une pensée queer toujours à l’œuvre aujourd’hui.